4. SA PA : Des rizières, de la boue et des bambous

(16/04/18 – 19/04/18)

Après un stop rapide à Hanoï pour accueillir Floriane, nous prenons la direction du nord du Vietnam : Sa Pa. La sœur d’Antonin se joint à nous pour nos deux dernières semaines au Vietnam. Comme nous n’avons que peu de temps pour visiter le nord, nous décidons de passer par agence. Et des agences il y en a à tous les coins de rue à Hanoï, et toutes proposent la même chose pour des prix allant du simple au double ! Après quelques heures de prospection dans différentes agences et un peu de négociation, nous arrêtons notre choix. A savoir qu’il est compliqué de comparer les prestations, car les arguments de vente de chacune des agences sont les heures de départ et d’arrivée du bus et le nombre d’étoiles des hôtels… par contre pour ce qui est de la balade aucune info ! Il va falloir prendre quelques cours de marketing-vente ! Nous prenons donc la direction de Sa Pa à bord (encore) d’un sleeping bus à la grande joie de Floriane qui découvre ce mode de transport pour la première fois !

20180416_211933.jpg
Sleeping bus… en route vers le nord !

L’arrivée matinale à Sa Pa se fait dans une brume très épaisse qui ne se lèvera qu’à 16h. Nous sommes dans les montagnes et quand la brume s’installe ça ne plaisante pas.

20180417_082039
Vue panoramique… sur le brouillard épais !

Pour nous mettre en jambe, nous marchons jusqu’à Cat Cat à 3 km de notre hôtel. Malgré la brume nous apercevons les rizières en escaliers, un panorama typique du Vietnam ! Nous sommes en avril et les rizières sont en jachère, donc nous n’avons pas la chance de voir les typiques rizières vertes, mais le panorama n’en n’est pas moins impressionnant.

20180417_090428.jpg
Cat Cat viewpoint

Nous passons le reste de la journée pluvieuse à discuter autour d’un café avec James, un anglais (prof d’anglais) fort sympathique rencontré le matin même. Un bon moyen de pratiquer l’anglais ! A 16h, ô bonheur, la brume se lève, le soleil vient réchauffer les montagnes et nous offre un panorama époustouflant depuis notre chambre d’hôtel (D’ailleurs nous ne savions même pas que nous avions une chambre avec vue… réellement l’agence d’Hanoï nous a uniquement renseigné vis à vis des heures des bus !!). Devant nous, un mur de montagnes dans lequel les rizières se dessinent.

IMG_5940.JPG
Vue depuis la chambre

Et la chance est avec nous, puisque après une bonne nuit de sommeil nous débutons notre trek dans un paysage sans brume ! Ouf !

20180418_100931.jpg
Trop de soleil… ça pique les yeux !

Nous sommes un groupe de 11 personnes accompagné par notre guide qui fait partie de l’ethnie des Hmong. A notre groupe viennent se greffer des femmes mais aussi des petites filles qui nous aident (contre tips à la fin du trek) à traverser les chemins escarpés et boueux. Leur force et leur poigne pour nous éviter les chutes et glissades est surprenante.

IMG_7832.JPG
Une de nos accompagnatrices

Au total 15km parcourus sur la première journée et de jolis points de vue sur les rizières de la région.

IMG_7852.JPG
Rizières inondées

Au cours de la balade, notre guide nous fait goûter de la canne à sucre pour reprendre des forces. A coup de machette, elle coupe et épluche la branche pour que nous puissions ensuite croquer dedans et aspirer le jus sucré de la tige.

20180418_111239
Un peu de sucre pour prendre des forces !

Nous dormons le soir dans un homestay dans le village de Ta Van. C’est notre première nuit en dortoir depuis le début du voyage et on ne pouvait pas tomber mieux : une auberge conviviale surplombant des rizières où déambulent quelques buffles.

IMG_7838.JPG
L’animal préféré d’Antonin 🙂

Nous passons la soirée à base de discussion avec une de nos co-randonneuse argentine (avec qui nous avons pu nous remémorer nos voyages respectifs en France pour elle et en Argentine pour nous) mais aussi à base de match de babyfoot (un petit goût de Montfort pour Antonin et Floriane).

L’orage ayant bien frappé durant la nuit, la brume est de retour pour notre deuxième et dernier jour de trek. Nous avons eu de la chance avec le temps la veille, nous essayons donc de profiter autrement du trek sans la vue panoramique sur les rizières. Nous marchons dans une dense forêt de bambous entre lesquels nous slalomons en tâchant de ne pas glisser dans la boue.

20180419_095702
Attention ça glisse !

Malgré la brume épaisse et la boue glissante, l’ambiance qui se dégage est saisissante, on a vraiment l’impression de marcher dans les nuages.

20180419_101943.jpg
Un peu nuageux non ?

Au total, 2 jours de marche, 25 km parcourus (avec un bon dénivelé !) et quelques glissades dans la boue.

Notre court séjour dans le nord du Vietnam s’achève avant de rejoindre d’autres têtes connues : nos copains Emeric et Emeline nous rejoignent pour explorer et profiter de la baie d’Ha Long tous ensemble.

Comme d’habitude, nous finissons avec une vidéo :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑