2. HUE : des empereurs et des dragons abandonnés

(09/04/18 – 10/04/18)

Pour notre deuxième étape au Vietnam nous nous arrêtons à Hué, ancienne capitale impériale. Encore une fois c’est par un sleeping bus de jour que nous faisons la route. Depuis notre arrivée au Vietnam nous devons nous habituer à certains nouveaux codes en matière de déplacement : D’abord les trajets, même court et de jour, se font en sleeping bus (Antonin les détestent, il faut dire qu’ils n’ont pas vraiment prévus pour un gabarit de 1m80 et des chaussures pointures 45 ! ). Ensuite le bus ne te dépose pas à la bus station mais au milieu de nulle part sur le trottoir. Et enfin, ici pas de tuk tuk, mais des motos-drop avec qui tu négocies avant et après la course ! Fatiguant tout ça ! Malgré tout on rigole bien quand on demande à nos chauffeurs de moto de nous conduire à notre guesthouse qui à pour nom le « Bonjour Hostel » et qu’ils nous répondent « ahhh yes bonDour hostel bonDour hostel ».

Pour la première fois depuis le début de notre voyage, nous arrivons dans une grosse ville moderne où de nombreux jeunes vietnamiens viennent passer du temps dans les restau, musique à fond, dans le quartier branché. Nous avons même le droit à un karaoké géant au milieu de la rue, où un groupe de musiciens accompagne des volontaires du public sur des tubes internationaux et vietnamiens (bon… surtout Vietnamien en fait). Comme à notre habitude nous partons à la découverte de la ville à pied, mais cette fois ci by night ! Cette petite marche nocturne nous mène à une exposition d’art de tissage moderne qui ne nous laisse pas indifférents.

Nous nous ouvrons également à une curiosité culinaire : le menu 100% crevette. Différentes textures éveillent nos papilles en passant par le gluant de crevette, le mousseux de crevette et le flan de crevette (qui a pensé a Bubba dans Forrest Gump ?). Intéressant mais pas très appétissant !

IMG_5750
Bubba : « T’as la crevette kebab, la crevette créole, le gombo de crevettes, à la plancha, à la vapeur, en sauce… »

Après une bonne nuit de sommeil, nous partons pour la visite de la cité impériale. Bon, on va vous paraître un peu pédant mais après avoir fait la cité interdite à Pékin, nous avons eu un peu de mal à nous mettre dedans et à apprécier les différents monuments. Les restaurations peu délicates des bâtiments ne nous plongent pas dans l’histoire.

IMG_7473.JPG
The To Temple – Cité impériale

Ce n’est qu’après une petite demie journée de visite que nous nous commençons graduellement à nous éloigner des autoroutes à touristes. Étrangement, comme à la cité interdite de Pékin, les touristes (chinois principalement) se focalisent sur les parties restaurées, délaissant les zones que nous apprécions le plus : celles un peu délabrées et qui dégagent un certain charme. Parmi celles-ci, nous apprécions particulièrement les appartements de la mère de l’empereur et la salle de théâtre qui malgré les nombreuses restaurations reste un endroit très appréciable à regarder.

20180409_140818.jpg
Salle de théâtre 

Au lendemain de la visite de la citadelle, nous nous rendons au de Minh Mang. En effet, tout autour de la citadelle de Hue, les empereurs se sont fait construire des tombeaux magnifiques afin de permettre à l’âme du défunt de s’occuper après la mort. Ce tombeau est construit au sein d’un immense parc et il faut traverser plusieurs battisses avant d’accéder au tombeau. Mais ici, toute la splendeur du batiment est concentré dans ces batiments et non dans le tombeau : celui ci n’est autre qu’une colline entourée d’un grand mur d’enceinte et qui n’a jamais été profanée. Justine est accablée par la chaleur mais Antonin est étrangement touché devant cette simple colline !

20180410_114336.jpg
Une des nombreuses portes à franchir avant d’accéder au tombeau de Minh Mang

L’intérêt touristique de Hué est de venir visiter l’ancienne cité impériale… mais pas que ! Justine bassine Antonin depuis des mois pour aller visiter le parc aquatique abandonné de Ho Thuy Tien. Nous nous y rendons en scooter (eh ouai même que Antonin maintenant il sait prendre des ronds points de folie en scooter en adoptant la conduite vietnamienne… zbbbbra!). A l’arrivé un gros panneau « NO VISITOR » barre l’entrée du site. Heureusement (ou pas), le site bien qu’abandonné génère une petite entrée d’argent pour des locaux. Ainsi, un monsieur gère l’ouverture de la barrière à l’entrée du site et il faut payer pour la parking du scooter. Nous devons être une quinzaine de curieux sur le site immense de cet ancien parc aquatique trop peu rentable pour perdurer. Quel intérêt de se rendre sur ce lieu ? Juste de se croire un instant dans Jurassic World et nous éclater à faire des plans photo et vidéo. D’ailleurs à ce titre, les images valent mieux qu’un long discours et c’est donc en image que nous finissons cet article.

La vidéo :

 

Les photos :

 

IMG_7539.JPG
Dragon, Dragon, y’a pas de lézard!
_MG_7510.JPG
Les dents de la mer
IMG_7571.JPG
Le grand splatch !

 

Un commentaire sur “2. HUE : des empereurs et des dragons abandonnés

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑