Xi’an : la ville, les soldats de terre cuite et le mont Hua Shan

Nous arrivons donc tous les 5 (Morgane, Justine, Tim, Tibo, Antonin) à l’aéroport de Xi’an. Nous commençons par un voyage en taxi à 50 km/h sur l’autoroute entassé à 5 dans un taxi pour 4… Les joies de la conduite à la chinoise.

Après quelques mésaventures d’auberge pour Tim et Morgane (certains hôtels n’acceptent pas les étrangers) direction le quartier musulman : rien à voir avec Shanghai que nous venons de quitter. Les rues sont pleines de street food et il est difficile de se déplacer à 5 sans se perdre tant il y a de monde dans la rue et tant il y a de tentations nombreuses (manger!!! street fooooood !!! miam miam!!). Nous n’avons plus vraiment faim mais nous nous arrêtons dans un petit restaurant de quartier pour manger la spécialité du coin : les bian bian miang (qui est soit dit en passant, le mot dont le sigle est le plus compliqué de la langue chinoise – selon nos amis expat’ en tout cas). Il s’agit d’un plat à base de longues nouilles préparées sous nos yeux : elles sont tout d’abord étirées puis « claquées » sur la table avant d’être jetées dans l’eau bouillante. Avec un peu de sauce soja et du piment… rien de meilleur.

3_rues xi'an (2).JPG
Le quartier musulman : non ça va, il n’y a pas trop de monde !

L’attraction principale de la ville est l’armée des soldats de terre cuite. Nous y allons le 1er mai (soit un jour férié pour les chinois… donc une très bonne idée !). Après une bonne heure et demi de bus, nous voilà sur le site : l’entrée ressemble un peu à Disney… on commence à avoir l’habitude.

Le musée est séparé en 3 halles. Deux d’entres eux sont assez petits mais le troisième est impressionnant. Nous manquons cruellement d’information (à part que le site est construit avec X tonnes de béton… ) mais le spectacle de ces centaines de soldats alignés est étonnant.

1_terra-cotta-warriors-11.jpg
Terra Cotta Warriors

De retour à Xi’an nous visitons la mosquée. L’entrée est cachée dans le dédale de ruelle du quartier musulman – au fin fond d’un souk. Le lieu est beau, calme et pour une fois nous trouvons la restauration faite avec soin et sans trop de fioritures.

Ce soir là, Tibo nous quitte pour retourner en France. Avec Tim et Morgane nous prenons le train pour le Mont Huashan !

Nous passons la nuit dans un bon vieux taudis à 5€ la nuit et entamons la montée de la montagne le lendemain matin de bonne heure. Nous perdons bien un vingtaine de degrés entre les deux journées et nous nous embarquons donc dans une petite randonnée à la sauce chinoise pas vraiment assez habillés ! Le chemin pour gravir la montagne est parsemé de stand de street food et de porteurs avec des bouteilles d’eau. Rien à dire : même l’ascension d’une montagne ressemble à une visite d’un parc d’attraction ici en Chine !

Nous grimpons pendant environ 3 heures avant d’arriver à notre destination : le pic Nord. L’Iphone de Justine nous indique que nous avons montés 295 étages… rien que ça ! Arrivés en haut nous nous réfugions dans un bar pour boire une soupe… avec nos shorts et nos t-shirt nous avons un peu de mal à supporter les 13°C (ressentis 5°C avec le vent). Après avoir repris un peu du poil de la bête nous poussons jusqu’au panorama du pic nord. La vue est magnifique ! Nous manquons de temps pour pousser jusqu’aux autres pics, mais la vue sur les montagnes avec leurs crêtes cachées dans les nuages est déjà impressionnante ici.

5_Mont Huashan (59).JPG
Pic Nord du mont Huashan

Nous redescendons en télécabine et retournons dans la journée à Xi’an. Morgane doit retourner à Shanghai et nous restons un dernière soirée avec Tim. Nous faisons le tour d’une partie du centre ville en empruntant les remparts. Au soleil couchant, les remparts et la ville s’illuminent.

6_Remparts xi'an (15).JPG
Les remparts de Xi’an

Nous quittons la ville le lendemain, heureux d’avoir pu partager cette visite avec nos copains. Une dernière étape nous attend avant de quitter la Chine, et pas des moindre : Pékin !

7_Divers xi'an (13).JPG
Soirée spéciale dans la Guest House de Tibo

(bon, en fait nous ne pouvons nous empêcher de parler de la Guest House un peu magique de Tibo : aprés avoir cherché un bon moment un bar dans le quartier musulman (oui… pas une idée fameuse) ainsi que dans « le quartier des bars » nous revenons à la Guest House de tibo et demandons à une femme de ménage s’il y a un bar. Elle nous guide à travers le batiment, traverse plusieurs couloirs, monte et descend des escaliers, nous fait traverser des endroits qui sentent l’urine… pour arriver finalement dans un petit bar sympa avec vu sur la Bell Tower… invraisemblable mais super cool !!!)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑