Buenos Aires : le Paris de l’Amérique Latine

Buenos Aires : le Paris de l’Amérique Latine ! Pourront nous ressentir la véracité de cette affirmation en quelques jours ?

Notre séjour dans la capitale est entrecoupée par notre voyage vers les chutes d’Iguazú. Nous aurons donc comme dure mission de découvrir la ville en 5 jours.

Cette étape débute de la meilleure façon qu’il soit : une aspersion de caca ! Oui, oui ! En effet, en arrivant à la gare de Buenos Aires, avec nos bonnes têtes de touristes, nous subissons une technique de vol probablement assez répandue puisque Antonin en avait déjà entendu parler auparavant (heureusement d’ailleurs). La technique est la suivante : des jeunes munis d’une bouteille regroupant un mélange de toutes les choses les plus immondes pouvant être trouvées aspergent discrètement vos sacs avec cette immonde mixture qui sent… bref, qui sent ce qu’on peut imaginer. La suite de la manoeuvre est simple, un complice (dans notre cas une gentille petite dame) nous « prévient » que nos sacs sont souillés et nous propose son aide pour les nettoyer (ça c’est bien gentil). Arrivent alors les « aspergeurs » qui partent en courant avec nos sacs.

Heureusement pour nous, nous avons eu vent de la technique et nous ne nous sommes pas arrêtés. Nous avons cependant eu la joie de passer un après-midi à errer dans Buenos Aires à la recherche d’une Guest House tout en sentant des relents de nos sacs à m…

Après cette entrée en matière sympathique nous trouvons une Guest House dans le quartier de Palermo. Au final il s’avère que les chambres étaient infestées de punaises de lit (nous en avons d’ailleurs ramenée une en France, mais pas d’inquiétude, après avoir gazé l’intégralité de notre appartement, plus trace de notre sympathique hôte). Le seul point positif de cette auberge était une terrasse sur les toits de Buenos Aires (aux pieds d’un immense écran publicitaire) qui donnait un peu de charme à l’endroit.

buenos-aires-221.jpg
Sur les toits de Buenos Aires

Bref, et la ville dans tout ça ?

Dans le désordre de nos escapades dans la capitale, nous avons pu visiter la place principale de la ville : la Plaza de Mayo, recouverte de barricades anti-émeute (nous rappelant la lourde histoire géo politique du pays – bien que nous n’y connaissions pas grand chose).

Nous continuons nos déplacements dans la ville et traversons le quarier de San Telmo et découvrons enfin un visage plus authentique de la ville. Et alors oui, enfin, nous arrivons à retrouver par quelques aspects l’ambiance « petit quartier cosmopolite » d’un certain Paris.

En particulier, nous avons la chance de tomber sur une sorte de « bal populaire » à la sauce argentine : des dizaines de personnes se sont retrouvées au milieu d’une place, en début de soirée, et entament sur une musique un peu crachouillarde quelques pas de tangos. Le voilà enfin le vrai Buenos Aires !

Le moment est un peu hors du temps, et nous n’en parlerons pas beaucoup plus de peur de rompre l’enchantement !

max_buenos-aires-73.jpg
Tango de rue.

Nous aurons deux autres expériences du tango à Buenos Aires. La première fut un échec total : lors de notre dernière soirée en Argentine, nous voulions voir un spectacle de tango dans une salle de spectacle. Pour un prix équivalent à environ 50 euros par personne… nous aurons le droit à du tango de spectacle, un crooner de mauvais goût, un concert de flûte de pan péruvienne et à un prix exorbitant pour 4 cocktails (payés à la lumière d’une lampe torche dans les yeux avant la fin du spectacle). Bref, une expérience à vite vite oublier (d’ailleurs, on ne rajoute même pas une photo de cette soirée ^^).

Notre dernière expérience du tango, pas beaucoup plus authentique se trouve dans le quartier de La Boca. Nous décidons – malgré les multiples alertes en terme de sécurité lues dans les guides – de nous rendre dans ce quartier via le bus public (et au final, pas de problèmes rencontrés). Arrivés sur place nous découvrons le quartier « symbole » de la ville : des maisons avec des façades bariolées de multiples couleurs entourent les rues pavées. Des échoppent et des restaurants se succèdent le long des trottoirs. Des danseurs de tango (un peu factices) se donnent en spectacle pour vous encourager à rentrer dans le restaurant devant lequel ils dansent.

Buenos Aires (81).JPG
Les rues de La Boca

Les résultats de cette visite du quartier de la Boca et de sa rue principale El Caminito est un peu hétérogène. Les couleurs sont très belles et l’ambiance est sympa mais nous avons toujours l’impression d’être en visite à Disneyland (impression probablement renforcée par le fait que nous ne puissions pas sortir de la rue principale et voir l’envers du décors, puisque les quartiers alentours sont fortement déconseillés aux touristes).

Pour finir notre voyage en Argentine nous faisons un petit détour dans la ville de Tigre au Nord de Buenos Aires. La ville surnommée la Venise Argentine, est un lieu bien sympathique à visiter pendant une petite journée (en particulier pour ses mouillettes de qualité… Max et Aurore s’en souviennent bien !). Nous y avons fait (sans parler de la visite du musée du Maté… probablement pas indispensable) une gentille petite promenade en bateau pour contempler les curiosités de cette ville construite sur le delta du Rio de La Plata.

Buenos Aires (33).JPG
Tigre : une ville construite sur l’eau

Nous ne garderons pas un souvenir extraordinaire de Buenos Aires. Peut-être faut il y rester davantage de temps, pour prendre le temps de s’imprégner de l’ambiance et vivre au rythme des argentins.

Après toutes ces aventures, il est temps pour nous de rentrer. Nous laissons nos amis qui poursuivent leur aventure en Amérique du Sud.

Nous revenons avec de nombreux souvenirs et paysages magnifiques en tête. Antonin, lui, ne s’étant pas rasé depuis 3 semaine, reviendra également avec 4 kg de barbe en plus.

buenos-aires-79.jpg

 

Un commentaire sur “Buenos Aires : le Paris de l’Amérique Latine

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑